ANAËL VERDIER

Témoignages

Témoignage d'un client adepte du coaching sportif :
ANAËL VERDIER

"Pourquoi j'ai choisi Coach 33..."


Je ne suis pas un grand sportif.
Cela faisait huit ans que je n'avais pas exercé la moindre activité physique soutenue quand j'ai emménagé à Bordeaux. Rapidement, j'ai senti que ma condition physique se dégradait (ventre trop mou, posture tordue, endurance nulle…) et j'ai voulu reprendre une activité sportive. Mais quelle difficulté pour me motiver !

J'ai lancé mon entreprise début 2012 et le travail qu'elle me demandait avait vite fait d'éclipser mes résolutions sportives. Il y avait toujours un dossier de plus à terminer, un ajustement à faire à mon site internet, un appel à donner, et "après" je m'occuperais d'aller au sport. Mais cet après mythique n'arrivait jamais.

Il a fallu que je rencontre un ami en juin 2012 pour que le déclic se fasse. Il m'a raconté son expérience avec la musculation et son accompagnement par un coach sportif à Londres. Ses récits m'ont convaincu: il me fallait moi aussi un coach, c'était le seul moyen pour que je me mette réellement au sport. Et la musculation, après tout, pourquoi pas ?

Je n'étais pas a priori attiré par cette discipline mais après avoir été sur plusieurs forums et avoir lu un peu à son sujet, j'ai découvert un sport exigeant, complet et orienté vers les résultats. La compétition ne me motive pas, le sport pour le sport non plus. Avec la musculation, je pouvais entrer en compétition avec moi-même et mesurer mes progrès. Je pouvais me donner des objectifs concrets de changement physiologiques et physiques et j'étais seul responsable de mon succès dans l'atteinte de ces objectif. C'était exactement le sport qu'il me fallait.

J'ai donc commencé à chercher un coach à Bordeaux. Après avoir comparé plusieurs sites, j'ai contacté Nicolas Domenger, dont le programme et la philosophie me semblaient le mieux convenir à mes attentes. J'étais très hésitant, plein d'idées reçues sur les bodybuilders et la musculation en général et plein de doutes quant à ma capacité à aller au bout de la démarche.
 
J'ai rencontré Nicolas et nous avons commencé à travailler ensemble en juillet 2012.
Six mois plus tard, je suis passé de 13% à 7% de masse graisseuse globale, mes bras, mon torse et mon dos ont pris en ampleur, mes épaules commencent à se dessiner et j'ai gagné en puissance, notamment aux jambes. Tout ça, je n'aurais pas pu le faire sans l'accompagnement de mon coach.
 

Pourquoi ?

Le rendez-vous. Tous les jours d'entraînement, une demi-heure avant de partir, je me dis que j'ai encore ceci et cela à faire avant de pouvoir partir mais le fait d'avoir un coach qui m'attend, d'avoir un rendez-vous, m'oblige à arrêter. Si j'étais simplement inscrit dans une salle, je repousserais sans cesse le moment de m'y rendre et je n'irais jamais. Là, pas d'excuse, je dois y être. La mort dans l'âme, j'abandonne le travail, mais dès que j'entre dans la salle d'entraînement, j'oublie tout et je me concentre sur les techniques et les poids à soulever. Et en sortant, je suis ravi d'être venu. Je me sens plus en forme que jamais, prêt à soulever des montagnes et me remets au travail avec plein d'énergie !
 
La correction. Je n'aurais jamais pensé que la musculation était une discipline aussi technique et précise: "attention à vos pieds, écartez les coudes, descendez moins vite, redressez-vous…" Parfois c'est une inclinaison du poignet qui varie de quelques degrés, d'autres fois c'est un tout petit décalage du centre de gravité, mais ces micro ajustements changent tout. Je peux sentir leur effet dans l'impact du mouvement sur mon muscle. Et très franchement, rien de tout cela ne s'invente, il faut avoir un regard extérieur expérimenté pour mettre le doigt dessus. Je me rends compte de toutes les erreurs de placement, toutes les erreurs techniques que je serais incapable de corriger si j'étais seul. Nicolas est très vigilant à la technique et c'est certainement une grande partie de ce qui fait l'efficacité de son accompagnement.
 
La motivation. Bien sûr tout le monde pense à ça en premier quand il pense à prendre un coach. Nicolas est là pour m'encourager quand les répétitions deviennent difficiles, quand soulever la barre semble impossible, il est là pour me pousser à dépasser les limites de mon mental. Et quand ce sont vraiment des limites physiques qui m'empêchent de compléter la répétition, il est là pour m'accompagner en "forçant la rep" pour aller encore plus loin dans l'efficacité de l'entraînement.
 
La passion. Nicolas est un coach mais c'est surtout un passionné de musculation et il sait transmettre sa passion. Entre les séries, nous parlons de régime alimentaire, d'état d'esprit, de théorie sur pourquoi tel ou tel exercice est efficace. En six mois, j'ai été tellement au contact de cette passion que je me suis mis à faire mes propres recherches. Je regarde maintenant des vidéos de musculation, je fréquente des forums, je feuillette des magazines. Parce que tout cela contribue à me motiver et à bien définir mes objectifs et mes attentes vis-à-vis de l'entraînement. La musculation est devenue une partie de mon mode de vie.
 
Je suis tellement satisfait que j'ai recommandé Nicolas à mon épouse (Florence V., dont vous verrez les photos et le parcours sur cette page), à mes amis et même à mes élèves.
 
En six mois, je ressens l'amélioration de ma condition physique. Pas seulement dans ma puissance musculaire mais aussi dans mon endurance, ma capacité à affronter l'effort, mon bien-être général. J'ai adapté mon alimentation, mes rythmes de sommeil et mon hygiène de vie globale. Je suis plus satisfait que jamais d'avoir osé franchir le cap de contacter Nicolas et d'avoir commencé mon entraînement avec un coach sportif. Quand je vois la vitesse et la qualité de ma progression, je regrette presque de ne pas avoir commencé plus tôt et je suis impatient de voir où la suite va m'emmener !
 
Anaël Verdier, 31 ans, coach et formateur en écriture (http://atelierdecriturebordeaux.com/)